ITUC // Trade Union Development Projects Directory

For trade unions, development cooperation is a part of our commitment to fight poverty, promote sustainable social development and improve working and living conditions for all.

search

enter your query below

Organisation et formation des travailleurs de l’économie informelle

duration: 3 years 1 month (From 1 October 2012 to 31 October 2015)
budget: 66,000 EUR

CONTEXTE

Au cours des dernières décennies, le nombre de personnes vivant de l’économie informelle a été en nette progression en Afrique de l’ouest. Dans plusieurs pays, le nombre de salariés de l’économie informelle représente aujourd’hui plus des trois quarts de la main d’œuvre active. L’économie informelle regroupe les activités qui ne sont pas reconnues aux fins de la comptabilité nationale et qui échappent à la législation, particulièrement aux lois du travail. En règle générale, les travailleuses et travailleurs qui y œuvrent sont mal rémunérés et connaissent des conditions d’emplois précaires. Ils ne bénéficient d’aucun système de protection sociale. Selon l’OIT, l’économie informelle absorbe les travailleurs qui, sinon n’auraient ni travail ni revenu. Les travailleurs de l’économie informelle sont mal représentés, les centrales syndicales étant davantage présents dans le secteur formel.

HISTORIQUE

  • La CSN a amorcé un travail sur la syndicalisation des travailleurs de l’économie informelle avec la CSI Afrique. C’est lors de la phase d’identification des besoins que les 3 pays suivants avaient été ciblés : Mali, Sénégal et Togo. Dans chacun des trois pays, une organisation avait été sélectionnée sur la base de son engagement en matière de syndicalisation des travailleurs de l’économie informelle
  • La CSI Afrique et la CSN ont organisé un séminaire de partage d’expériences en février 2011 au siège de la CSI Afrique. Ce séminaire a rassemblé des représentants syndicaux acteurs de l’économie informelle des 3 pays.
  • Compte tenu de l’importance de l’enjeu et du succès du séminaire, la CSI Afrique a souhaité mettre en place un projet de coopération avec l’appui de la CSN.
  • La CSI Afrique et la CSN ont proposé à la CFDT à travers l’Institut Belleville de s’associer au projet afin de mutualiser moyens et expertise.

OBJECTIFS

Le projet vise les objectifs suivants :

  • Soutenir l’organisation et la représentation syndicale de travailleuses et travailleurs de l’économie informelle afin de contrer leur situation d’exclusion, favoriser leur reconnaissance par les pouvoirs publics et leur participation au dialogue social.
  • Renforcer la capacité des organisations syndicales participantes à intervenir de manière ciblée dans l’économie informelle, à y recruter des adhérents et à renforcer la capacité des responsables syndicaux provenant du secteur informel à bien représenter leurs mandants.
  • Mettre au point ou l’améliorer les outils d’intervention appartenant à l’économie sociale et solidaire afin de soutenir l’entreprenariat collectif au sein de l’économie informelle.

ACTIVITÉS

Le projet s’articule autour de 3 types d’activités complémentaires pilotées par la CSI et les organisations nationales. La CFDT et la CSN apporteront un appui en termes d’expertise et de méthode.

  • Campagne d’adhésions (secteurs ciblés dans chaque pays)
    Les campagnes doivent permettre de rencontrer des personnes travaillant dans l’économie informelle, de les persuader de l’intérêt d’être syndiqué, de les faire adhérer et de les recruter pour les formations.
  • Formation de base aux modalités de la représentation et de l’action syndicale
    Ces formations sont destinées aux nouveaux adhérents des secteurs visés (qui n’étaient pas syndiquées avant le projet)
  • Formation gestion micro-entreprise
    Formation aux principes de gestion et de bonne gouvernance touchant les entreprises des secteurs ciblés de l’économie informelle.